Parc Meissonier

Poissy entrée libre

Ouvert à l'année - Le Parc Meissonier situé à Poissy est l’ancien parc du domaine du Prieuré Royal Saint-Louis. Aujourd’hui transformé en jardin public, le parc vous surprendra par son originalité et son charme. Ce parc à l’Anglaise de 10 hectares est composé notamment d’une roseraie, d’arbres remarquables et d’une pièce d’eau. Un lieu de détente au vert au cœur de la ville !

Le Parc Meissonier doit son nom au peintre Ernest Meissonier, maire de la ville de Poissy de 1846 à 1851. Un lieu chargé d’histoire. En effet, le parc fut simultanément le parc d’un monastère royal pendant cinq siècles, puis un jardin apprécié des poètes comme Christine de Pizan, Anne de Marquets ou Ronsard, une exploitation agricole et enfin propriété d’agrément.

Le parc est acquis par la ville en 1952 qui l’aménage alors pour en faire un jardin municipal. Le jardin comporte de nombreuses espèces végétales, cyprés chauves, platanes... Au cours de votre promenade, vous découvrirez une copie de la sculpture « Les trois Grâces » du monument du cœur d’Henri II de Germain Pilon. Le parc est traversé par une rivière jouxtant une fontaine. Une promenade dépaysante en perspective !

Le parc Meissonier est ouvert tous les jours de la semaine de 7h00 à 22h00. Des visites libres et guidées sont proposées par la ville à l’occasion de la fête des parcs et jardins. Durant la période estivale, des évènements y sont organisés.

Accès

Parking : Non

Jours et horaires d’ouverture

Jours de fermeture

Jours d’ouverture

* Les jours et horaires sont donnés à titre indicatif et sont sujets à modifications.

Contact

Adresse :
Avenue du Bon Roi Saint-Louis,
78300 Poissy

Tel :
01 39 22 54 09

Localisation

Événements à venir sur ce site

Enclos de l'Abbaye © 2019 OT Poissy

Visite gourmande à l'atelier de Meissonier à Poissy

Du 25/05/2019 au 25/05/2019 Poissy à partir de 2 €

Découvrez un lieu méconnu et chargé d’histoire à Poissy, l’enclos de l’Abbaye. C’est ici que se situait l’ancien monastère des Dominicaines fondé par Philippe Le Bel en l’honneur de son grand père Saint Louis.