L’Arche des petites bêtes : du nouveau à Thoiry !

Thoiry

Vous pensiez connaître l’essentiel du règne animal sauvage après votre visite au célèbre parc animalier du domaine de Thoiry ? C’était sans compter sur le désir de Colomba de la Panouse de vous faire découvrir tout ce que la nature recèle d’espèces plus secrètes, rares ou plus familières, du fond de l’océan à la canopée. Tel un Noé des temps modernes, embarquez sur l’arche des petites bêtes, dernière nouveauté du Parc de Thoiry, pour un voyage extraordinaire au cœur de la biodiversité !

Bien au chaud dans le ventre de l’arche

Entièrement conçu en matériaux végétaux, tels que le bois et le chanvre, ce vaisseau de 500m2 à la  toiture végétalisée permet d’éviter les brusques changements de température, auxquels sont sensibles beaucoup de ces petits animaux.  Bien au chaud dans cet habitat privilégié, le triton mandarin côtoie la mygale à genoux rouges du Mexique, la phyllobate terrible, la tortue charbonnière, le caméléon panthère…  Amphibiens, invertébrés mais aussi petits mammifères comme le ouistiti pygmée ou le rat à pompe,  devenez le spectateur privilégié cet univers étrange et méconnu, qui va vous émerveiller et laisser vos enfants bouche bée !  

 Dans leur milieu naturel

Pénétrez dans l’Arche par sa poupe et cheminez à travers cinq zones différentes, réunissant une soixantaine d’espèces de tous les continents. Là, regardez-les évoluer dans leur habitat naturel, grâce aux nombreuses espèces végétales présentes dans chacun des 45 vivariums. Conçus d’abord pour le bien-être et la reproduction de tout ce petit monde, ces vivariums vous permettent également d’apercevoir, par de larges baies vitrées,  les soigneurs en plein travail, s’occupant des derniers nés, principale vocation du lieu.

Pour mieux les connaitre et les protéger

Ce tout nouvel environnement répond à la volonté d’accorder à ces petits animaux, de ceux qu’on rencontre rarement dans les parcs zoologiques, la place qu’ils méritent et de mener un programme de conservation sur des espèces parfois très menacées. Ce n’est pas parce qu’elles sont minuscules, parfois inquiétantes, voire même dangereuses, qu’elles sont inutiles ! Bien au contraire… Et en les découvrant,  vous saisissez vite que toutes ces petites bêtes participent à l’équilibre,  de plus en plus fragile,  de la biodiversité.
 
Grâce à un parcours ludique et pédagogique, ponctué de panneaux numériques et statiques, vous découvrez que tout ce petit monde joue un rôle important dans son environnement, et qu’il est également indispensable à la survie d’autres animaux, plus charismatiques et plus connus, puisque maillons essentiels de la chaîne alimentaire.

Et pour finir, petit frisson colombien !

Connaissez-vous la phyllobate à bande dorée, ou, si vous préférez l’appeler par son petit nom indien, la « kokoï » ?  C’est un magnifique petit amphibien, de la famille des dendrobates, vivant sur la côte Pacifique de la Colombie, au cœur des forêts tropicales humides. La destruction de son habitat, causé notamment par la déforestation,  fait d’elle une espèce « quasi-menacée » qu’il faut protéger. Minuscule (moins de 4 cm),  cette petite grenouille est pourtant une des plus toxiques au monde, car lorsqu’elle stresse, elle sécrète un poison mortel… Heureusement que dans l’Arche, tout est pensé pour qu’elle reste zen !