En randonnée, les bons gestes à adopter !

"Ne prenez que des photos, ne laissez que des empreintes", telle est la devise du randonneur aguerri ! Une balade peut devenir un cauchemar pour l'environnement. Pour devenir un véritable ambassadeur de la nature dans les Yvelines, il suffit de quelques consignes...voici donc pour vous les 10 commandements du super promeneur !

1. Sur les chemins et les sentiers balisés tu resteras ; l'équilibre entre la végétation et les animaux en dépend.

Sortir des chemins constitue un risque pour votre sécurité (les parcelles forestières ne sont pas sécurisées : arbres morts, arbres non élagués, terrain accidenté…), entraine la dégradation des sols, accélère l’érosion des sols et de la végétation des sous-bois, et dérange les animaux, en particulier en période de reproduction.

Aussi :

  • Ne circulons pas à l’intérieur des parcelles forestières
  • N’empruntons pas les faux chemins créés par le passage des vélos et des chevaux
  • Respectons la signalétique
  • Pour les VTTistes, la construction de tremplins ou bosses pour Free-ride est interdite
  • N’oublions pas que les piétons sont prioritaires

2. En période de chasse attentivement les panneaux tu regarderas ; le gibier humain a, paraît-il, très mauvais goût...

La chasse,  pourquoi ? Le Département veille à la régulation de la population des  grands animaux. Sangliers, chevreuils, cerfs se nourrissent de jeunes pousses d’arbres. En trop grand nombre ils nuisent au renouvellement de la forêt,  causent d’importants dégâts sur les cultures et peuvent représenter un danger sur les routes.

C’est pourquoi, en période de chasse, d’octobre à fin février hors weekends, mercredis et vacances scolaires de la zone C :

  • Respectons la signalétique apposée
  • Ne pénétrons pas dans les zones de chasse

3. Ton chien en laisse tu tiendras, afin de ne pas effrayer les autres animaux.

La forêt est un refuge pour la faune sauvage. La divagation des animaux domestiques perturbe le comportement des animaux sauvages et met en péril leur survie.  Une vigilance accrue doit être observée en période de reproduction et au moment des naissances.

Alors :

  • Gardons nos animaux de compagnie à moins de 100m de nous et sous contrôle direct.
  • Du 15 avril au 30 juin, pendant la saison des naissances, il est obligatoire de tenir nos chiens en laisse en dehors des allées forestières.

4. Aux endroits prévus à cet effet ta voiture ou ta moto tu laisseras ; la nature a besoin de calme, les promeneurs aussi...

Les véhicules à moteur (voitures, quad, motos…) sont des sources de dérangement et de danger pour les autres usagers. Ils causent des nuisances sur les espaces naturels : bruit, dégradation des habitats naturels, érosion des sols, dérangement de la faune.

Par conséquent :

  • Ne rentrons pas sur le site avec notre véhicule à moteur (voitures, motos, quad…),
  • Ne stationnons pas devant les barrières forestières pour permettre l’accès aux secours

5. Pour une nature propre, tes déchets tu remporteras

Les déchets dénaturent le paysage, là où nous  voulons trouver une nature propre et authentique. Ils polluent le sol et les eaux et empoisonnent la faune et la flore. Même les déchets verts ne doivent pas être abandonnés en forêt. Ils dégradent les sols forestiers et entrainent des modifications de la faune et de la flore avec notamment la prolifération des espèces envahissantes. Enfin, chaque année une grande part du budget du Département est consacrée au nettoyage des sites et au retrait des déchets.

Donc :

  • Repartons avec le reste de notre pique-nique qu’il s’agisse d’emballages ou de restes de nourriture
  • Ne déposons aucun déchet dans nos Espaces Naturels y compris nos déchets verts
  • Trions nos déchets chez nous pour favoriser leur recyclage

Le saviez-vous ? Un sac plastique peut mettre 450 ans à se dégrader, une canette en aluminium, 200 ans.

6. De nourrir ou de faire du bruit tu éviteras ; dans les bois le silence est d'or et la parole a tort

Les Espaces Naturels sont des lieux de refuge pour les animaux qui s’y nourrissent, s’y reproduisent  et y élèvent leurs petits. Nous pouvons donc être une source de dérangement pour eux. Respecter leur tranquillité permet leur survie. De même, le nourrissage entraine un déséquilibre alimentaire pour la faune sauvage et des risques sanitaires (apparition de rats, propagation de maladies…).

Aussi : 

  • Ne nous approchons pas des animaux, cela pourrait modifier leurs comportements et se révéler dangereux.
  • Ne les nourrissons pas, ils perdraient leur instinct sauvage.
  • Ne touchons pas les petits, leur mère pourrait les abandonner.

Le saviez-vous ? En France métropolitaine, 14% des mammifères, 24% des reptiles, 23% des amphibiens et 32% des oiseaux nicheurs sont menacés de disparition du territoire.

7. Le jour, et non la flore tu cueilleras, Carpe Diem…

Les cueillettes excessives peuvent menacer des espèces même courantes (muguet, jonquilles…). Baies, champignons…Certains produits sont toxiques. Certaines plantes rares sont protégées. Enfin, le bois mort laissé au sol volontairement permet le retour des minéraux dans le sol, nécessaire à la bonne santé des arbres et indispensable à la vie de nombreux insectes, champignons, oiseaux, lichens, mousses et autres espèces.

Aussi : 

  • Respectons les plantes protégées et la réglementation en matière de cueillette :
    • Champignons comestibles et châtaignes : 5 litres /jour /personne
    • Fleurs : « ce que la main peut contenir »
    • Baies sauvages (ronce des bois, …) : 1kg /jour /personne
  • Ne ramassons pas le bois mort afin de maintenir la richesse écologique des forêts.

Le saviez-vous ? Les baies cueillies près du sol peuvent être contaminées par des parasites. Seule la cuisson les détruit.

8. Aucun feu tu n'allumeras ; beaucoup plus grand que tu ne le crois est le risque.

Les feux de forêt sont souvent provoqués par des négligences. Dangereux pour les promeneurs et les riverains, le feu détruit aussi la forêt et les animaux. Si la végétation se réinstalle après un incendie, plusieurs décennies sont nécessaires pour que la biodiversité se rétablisse. Des feux trop rapprochés engendrent une dégradation irréversible du milieu.

 Par conséquent : 

  • N’allumons ni feu, ni barbecue.
  • Ne jetons pas de cigarettes
  • Laissons les routes forestières accessibles pour les secours
  • Respectons les interdictions d’accès en période à haut risque

Le saviez-vous ? Chaque année en France, 3 000 feux de forêt sont enregistrés et environ 17 000 hectares partent en fumée sur le bassin méditerranéen, malgré les mesures de protection mises en œuvre.

9. Point de tente tu ne planteras ; interdit est le camping.

Le camping sauvage sous tente, dans un véhicule ou dans tout autre abri, est interdit dans la forêt, à l'exception des sites prévus à cet effet.

10. Sur la devise du « bien vivre ensemble », tu deviseras

Détente, sports, pratiques artistiques, cueillette, chasse… La forêt est un espace privilégié pour pratiquer de multiples activités en fonction de ses aspirations. C’est également un lieu de travail pour les forestiers, bûcherons, naturalistes, chercheurs, éducateurs… Respecter les besoins de chacun et adopter la devise du « bien vivre ensemble » est indispensable à la qualité des moments passés en forêt !

C'est pourquoi : 

  • Demeurons attentifs aux autres et soyons tolérants sur la diversité des pratiques de chacun.
  • Respectons le travail des professionnels (Eco-gardes, services des Espaces Verts…).

Le saviez-vous ? 500 millions : c’est le nombre de visites enregistrées chaque année dans les forêts françaises. Les ENS des Yvelines se prêtent à de nombreuses activités et randonnées, à découvrir ici

Et les penses-« bêtes » :

  • Il est interdit de pécher sans autorisation sur les Espaces Naturels Sensibles du Département des Yvelines. Pour tout savoir sur la pêche en Yvelines, c'est par ici !
  • Limitons les risques de piqûres de tiques qui peuvent être dangereuses, en portant des vêtements qui couvrent les bras et les jambes. En cas de piqûre, utiliser un tire-tique ou aller chez le pharmacien. Consulter son médecin si une rougeur apparaît autour de la zone piquée
  • Certaines chenilles (processionnaires du pin, du chêne) sont urticantes. Protégeons-nous !
  • Zones protégées, parcelles en renouvellement, chantiers forestiers, zones de chasse, n’y pénétrons pas, respectons la signalisation
  • Consultons la météo : la forêt est dangereuse en cas d'intempéries, avec des risques accrus de chute de branches ou d'arbres
  • Prenons des vêtements appropriés, de bonnes chaussures, de l'eau et un en-cas
  • Numéros en cas d’urgence : Samu  15 / pompiers 18 / police 17 / Secours européens 112 / Par sms-Malentendants 114

Téléchargez le guide complet édité par le Département des Yvelines qui rappelle 10 points du règlement des Espaces Naturels Sensibles et les bonnes pratiques à adopter pour le bien de tous et la protection de notre environnement. Mère Nature vous remercie !