Connaissez-vous les 12 « Maisons des illustres des Yvelines » ?

Yvelines

Montage Maisons des illustres

En obtenant en début d’année le prestigieux label « Maisons des Illustres », le musée Maurice Denis vient compléter la liste des 11 prestigieux sites déjà recensés sur le territoire. Découvrez-les !

Qu'est-ce-que les "Maisons des illustres" ?

Aisément reconnaissable grâce à la petite plaque orange accrochée à l’entrée des sites, le label « Maisons des illustres » a été créé en 2011 et dépend du Ministère de la Culture. D’envergure nationale, il a pour volonté de mettre en lumière les lieux remarquables qui ont contribué à la renommée d’hommes et de femmes en France. Qu’elles se soient illustrées dans le domaine de la politique, pour des talents artistiques ou pour la qualité de leurs plumes, chacune de ces personnalités a marqué à sa façon l’Histoire de France et a su nous transmettre un important patrimoine commun.

Désormais, plus de 220 sites répartis sur le territoire français (dont l’Outre-Mer) ont obtenu la distinction. On en dénombre 12 dans les Yvelines !

Gage de qualité, le label vous indique que vous ne devez pas hésiter une seule seconde avant de franchir les portes des différents sites pour y découvrir bureaux, chambres, salons qui ont su inspirer chacun des protagonistes… C’est parti pour un tour d’horizon des « Maisons des illustres » des Yvelines.

Et dans les Yvelines ?
Photos : J.Raibaud /S.Tondut / Mairie de Gargenville / C. Badet / Association Jean Monnet / Office de tourisme de Jouy-en-Josas / Maison Elsa Triolet-Aragon / P. Gréboval / C. Marcq

Pour en savoir plus

©2018-X.Renoux-Département des Yvelines

Maison Zola - Musée Dreyfus

Médan à partir de 6 €

La maison Emile Zola est fermée au public depuis le 3 octobre 2011 et rouvrira ses portes le 28 octobre 2021.

Découvrez la maison où l’écrivain Emile Zola passa vingt quatre années de sa vie, de 1878 à 1902. Fidèle à sa devise "Pas un jour sans une ligne", c'est à Médan qu'il écrivit Nana, Germinal et la Bête humaine. Le temps semble s'être arrêté dans certaines pièces où les décors restent intacts, typiques du XIXème siècle.