Tuto : comment sculpter une citrouille qui fiche la trouille pour Halloween

Comme tous les ans, les décorations d’Halloween envahissent les commerces, les costumes de soirées « Sorcières » s’étalent dans les vitrines et…le petit dernier veut une « citrouille monstre ». Il la veut vraiment. Vite un tuto pour vous sortir de l’embarras !

Le matériel du serial sculpteur 

Ce que vous trouverez dans votre cuisine :
Un couteau à dent (très solide)
Une grosse cuillère (très solide également)
Un feutre

La tête comme une citrouille

Pour choisir une citrouille, c’est très simple : déjà c’est la saison, les étals des marchés en regorgent. Ensuite, il suffit d’en prendre une assez grosse (important, car plus facile à « sculpter ») et assez lisse également (important pour les bras du sculpteur).

Et la citrouille devint un carrosse…

Première étape : lavez la citrouille afin d’enlever poussière et terre. Jusque là tout va bien.
Nous passons à l’étape du « couvercle ». Afin de pouvoir vider la citrouille (oui oui, vous allez réellement la vider), dessinez un couvercle sur le dessus. Le mieux est de le faire assez grand pour pouvoir y glisser la main (voire les deux) et la cuillère.
Découpez ensuite le couvercle (et pensez à le garder pour « fermer » la citrouille!). Une astuce : enfoncez votre couteau en biais, puis faites le tour de votre courge en gardant cette même inclinaison. Si vous coupez droit vers le bas, le chapeau de la citrouille ne tiendra pas.
Le travail sérieux commence : videz la citrouille de la chair, pépins et fibres (vous pouvez les garder pour en faire des soupes, gratins ou autres !). Le but est de laisser le moins de chair possible, afin que la citrouille ne pourrisse pas. Alors on fait travailler les bras !

…Ou pas

Lorsque l’intérieur est bien propre, vous pouvez dessiner au feutre le motif que vous souhaitez sur la citrouille : tête de monstre, vampire etc… Un entraînement en amont peut être nécessaire !
Vous sculptez ensuite les motifs, en découpant les contours et en poussant les bouts à l’intérieur ou l’extérieur de la citrouille.
Une fois ce travail effectué, vous voyez apparaître (normalement) une tête effrayante : il vous suffit alors de placer une petite bougie chauffe-plat à l’intérieur et l’effet est garanti.
Pour profiter au maximum de cette citrouille durement méritée, mieux vaut la conserver à l’extérieur, ou même la faire sécher pour être sûr qu’elle ne pourrisse pas.

Alors, prêt à épater le petit dernier ?

Pour les moins manuels, des ateliers de sculptures de potirons sont proposées pendant les vacances de la Toussaint à la Ferme de Viltain à Jouy-en-Josas ou aux Fermes de Gally à Saint-Cyr-l'Ecole ou Sartrouville !